Les rhums de métropole

Les rhums de métropole


dimanche 15 septembre 2019 à 14h30

D’un côté, le rhum n’a jamais connu un tel succès. De l’autre, le nombre de distilleries ne cesse d’augmenter. C’est la raison pour laquelle depuis quelques mois sont apparus les premiers rhums métropolitains. Malgré le réchauffement climatique, il n’y a pas encore de canne à sucre en métropole. En revanche, il est relativement simple d’importer différent ingrédients (mélasse, miel ou sirop de canne, sucres) d’Asie ou des caraïbes. Est-on en train d’assister à l’émergence d’une nouvelle catégorie ?

Formulaire d'inscription

Conférenciers

Benoit GARCIA


Rien ne prédisposait au départ Benoît Garcia à devenir distillateur. Électrotechnicien, formé en ferronnerie d'art, il n'a fait le grand saut qu'après avoir longuement planché sur des schémas d'alambic, sur des business plans, sur des filières d'achats de matières premières au niveau local… une réflexion entamée il y a 10 ans. Benoit Garcia produit de nombreux spiritueux : absinthe, gin, vodka, pur malt rhum, à partir de mélasse thaïlandaise certifiée bio. Le nom de sa distillerie - Bows pour Brave Occitan Wild Spirit – est autant un état de fait qu’un état d’esprit.

Benoit GARCIA

Nicolas JULHÈS


Bien connu des gastronomes et épicuriens parisiens, Nicolas Julhès multiplie les activités depuis qu’il a rejoint l’épicerie fine crée par ses parents. Expert en spiritueux, il a inauguré en janvier 2016 sa propre distillerie en plein cœur de Paris. En 2019, il ajoute une nouvelle corde à son arc en lançant trois parfums qu’il a lui-même imaginés et créés avant de les élaborer à la Distillerie de Paris.

Nicolas JULHÈS
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
Top