Grosperrin Bois Bons N°38 (1938)

Grosperrin Bois Bons N°38 (1938)


Logé dans un vaste chai sur pavés, ce cognac aura connu l’occupation allemande du château de la famille du viticulteur-négociant qui nous a vendu ce lot. Lors de la libération, le domaine a été victime de pillages, tant par les occupants que par une frange de la population locale. Grâce aux photocopies des documents d’origines certifiés conformes par la Mairie, on peut suivre administrativement l'histoire de ce cognac à partir de 1944 et jusqu’à la date d’achat. Il est présenté « brut de fût ».

Robe ambrée soutenue. Nez de très vieux cognac, finesse du rancio. En bouche, atypique dans son cru pour sa légèreté et sa densité. Une vitalité étonnante, tout en douceur et en rondeur ainsi qu’une bouche de pruneau qui vous restera longtemps en mémoire. Les « petits crus » ont aussi leurs merveilles ! Vraiment très rare.


L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
Top