Grosperrin Borderies N°64 1964 (52,1%)

Grosperrin Borderies N°64 1964 (52,1%)


Ce très vieux cognac provient d’une indivision qui fut établie au décès du viticulteur il y a plusieurs années. Sa veuve et ses enfants gèrent l’héritage avec prudence et patience, en souvenir de cet homme. L’un des petits enfants a repris la propriété, devenue depuis une grande exploitation des borderies. Le stock du grand père est cependant géré à part, et logé dans un chai séparé au centre du village de Burie, situé au cœur des borderies. C’est par l’intermédiaire d’un courtier assermenté que nous sommes devenus propriétaires de ce lot exceptionnel. Il a depuis son achat vieilli dans notre chai de Saintes, sur les bords de la Charente, et seule une très légère réduction fut réalisée il y a plus de 2 ans.

Robe vieil or, reflets ambrés. Au premier nez, le côté fleuri des borderies s’exprime nettement, avec ses notes de bonbon à la violette (oui, cela existe !), de fleurs séchées, de roses épicées. Le deuxième nez est plus profond, plus dense, et on distingue un rancio élégant, peu boisé, provoqué par l’oxydation des graisses contenues dans l’alcool, que le temps a rendu nobles. Les épices sont plus franches, boîte à cigares, réglisse, plus « matures ». En bouche, l’attaque est franche, minérale, on est immédiatement saisi par la qualité. Le développement est à la fois puissant et contenu, la texture s’avère huileuse. La longue finale rejoint les arômes perçus au nez. Beaucoup d’élégance, une belle borderies.


L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
Top